Journée mondiale du Tourisme

Partager sur les réseaux

Partager sur Facebook 0 Partager sur Twitter 10 Partager sur Google+ 0 Partager sur linkedin 0

Dans le cadre de la célébration de la 38ème édition de la Journée mondiale du Tourisme, l’Association pour la Promotion du Tourisme en Côte d’Ivoire (APTCI), en collaboration avec Horest a organisé le samedi 29 septembre 2018 une opération de nettoyage de plages, baptisée ‘’Opération plage propre’’ dans la localité de Mondoukou dans le département de Grand Bassam. 

L’objectif de cette opération était de sensibiliser les populations et acteurs de la salubrité sur la nécessité de garder les plages ivoiriennes propres. Ce d’autant plus qu’elles constituent l’un des attraits pour les touristes qui choisissent la destination Côte d’Ivoire. Après le nettoyage de la plage de Mondoukou, l’APTCI a offert du matériel de nettoyage des plages au comité local.

La journée mondiale du tourisme vise à sensibiliser la communauté internationale à l’importance du tourisme et à sa valeur du point de vue social, culturel, politique et économique. C’est aussi le lieu d’évoquer les défis mondiaux contenus dans les objectifs du millénaire pour le développement énoncés par les Nations-Unies et de souligner la contribution que peut apporter le tourisme à la réalisation de ces objectifs.

Pour la 38ème édition de la Journée Mondiale du Tourisme, l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a décidé de mettre en avant l’Innovation et la transformation numérique. ‘’Un tourisme qui s’appuie sur l’innovation et sur les progrès numériques aura plus de possibilités d’améliorer l’inclusivité, l’autonomisation des populations locales et l’utilisation rationnelle des ressources, entre autres objectifs resitués dans le contexte plus large du processus de développement durable’’, a déclaré Zurab Pololikashvili, le Secrétaire Général de l’OMT.

Le tourisme est en plein essor en Côte d’Ivoire ces dernières années. Pour preuves, La Côte d’Ivoire a enregistré depuis le début de l’année 1,5 millions touristes, soit un gain de 447 milliards de FCFA. Ce qui constitue une nette amélioration de 7% comparativement aux années antérieures.

Elisée B.

Source : Abidjan.net