L'Hôtel Mövenpick débarque à Abidjan

Partager sur les réseaux

Partager sur Facebook 23 Partager sur Twitter 0 Partager sur Google+ 0 Partager sur linkedin 0

 
Le ministre du Tourisme Fofana Siandou soutient que ce chantier, dont l’ouverture est prévue pour début 2020, vient consolider la démarche du gouvernement à faire du pays la destination privilégiée du tourisme africain.
Dans 27 mois la commune du Plateau accueillera un nouveau complexe hôtelier baptisé Mövenpick. Pour donner le ton, le ministre du Tourisme, Fofana Siandou, en compagnie des partenaires du projet (groupe Saprim, Cnps, Sga2e, le fonds  des salariés Cie-Sodeci et Setao) a procédé à la pose de la première pierre de cet ouvrage, le samedi 7 octobre, à l’ancien parking de Nour al Hayat, d’Abidjan Plateau.
 
Vieux de 52 ans, ce projet de la famille Kassam, propriétaire du complexe Nour al Hayat,  va coûter la bagatelle de 38 milliards Fcfa. En rendant hommage à cette famille, présente en Côte d’Ivoire depuis l’indépendance, le maire de la commune du Plateau, Akossi Bendjo a indiqué que cet hôtel va « contribuer à bâtir la Côte d’Ivoire des temps modernes. Celle qui s’inscrit dans l’harmonie et dans la durabilité ».
 
Pour le Président du groupe Mövenpick, Olivier Chavi, ce complexe fera partie des nouvelles générations d'hôtel en Côte d’Ivoire. Et, poursuit-il,  la construction s’annonce sous des meilleurs auspices, car les meilleurs consultants ont été recrutés à cet effet. « La Côte d’Ivoire a tous les atouts pour voir le tourisme se développer. Le secteur qui représente 7,5% du Pib, est en pleine croissance, allant de  0,1% du Pib en 2011 pour atteindre 4% en 2017 », a-t-il reconnu.
« La belle commune du Plateau accueille l’un des fleurons de l’industrie hôtelière », a dit le ministre du Tourisme, Fofana Siandou. Il soutient que ce chantier, dont l’ouverture est prévue pour début 2020, vient consolider la démarche du gouvernement à faire du pays la destination privilégiée du tourisme africain. Il a félicité les partenaires du projet, surtout le responsable de Nour al Hayat pour avoir sollicité le groupe Suisse Mövenpick pour construire cet hôtel 4 étoiles, qui favorisera la création de 200 à 300 emplois directs.
Kamagaté Issouf