Tourisme d’affaires en Côte d’Ivoire

Partager sur les réseaux

Partager sur Facebook 0 Partager sur Twitter 10 Partager sur Google+ 0 Partager sur linkedin 0

L’USAID, la SFI, en collaboration avec le Comité de Concertation Etat / Secteur Privé (CCESP), ont organisé le 5 mars 2019, un atelier de mise en relation d’affaires des fournisseurs locaux avec des entreprises phares dans le secteur du tourisme en Côte d’Ivoire. L’objectif premier de cette rencontre, visait à ‘’établir une rencontre entre les grandes enseignes du secteur du tourisme à Abidjan et une première vague de potentiels fournisseurs locaux, afin d’affiner et de saisir les opportunités d’affaires, tout en identifiant les besoins d’appui éventuels à déployer pour faciliter et pérenniser cette collaboration. Les acheteurs ont saisi l’opportunité de ce programme dédié d’assistance technique financé par l’USAID et la SFI pour présenter leurs structures ainsi que les produits spécifiques pour lesquels ils souhaitent être approvisionné localement. Acheteurs et fournisseurs se sont entretenus sur les conditions d’achats ainsi que sur d’autres problématiques afin d’avoir une connaissance affinée de la demande dans les trois filières retenues que sont les fruits et légumes, la viande et les cosmétiques. 

Les rencontres B to B qui ont été organisées à cet effet, ont permis de rencontrer une première sélection de fournisseurs et d’évaluer leur potentiel dans cette dynamique qui vise à substituer des produits encore importés par des produits locaux. Cette démarche implique de connaître les défis auxquels doivent s’attendre les fournisseurs et les obstacles à lever afin d’établir un début de relation de partenariat acheteur/fournisseurs’’.

Monsieur Alain Traoré, chef de programme à la SFI, a indiqué lors de son allocution que le secteur du tourisme d’affaire à Abidjan est un levier essentiel pour le développement de l’économie à travers la création d’emplois et de la valeur ajoutée directe, ainsi que des revenus indirects générés au niveau des chaines d’approvisionnement. Il a cependant relevé certains freins qui limitent les retombées positives des actions mises en œuvre pour l’accroissement de la part de la production locale dans le secteur du tourisme d’affaire à Abidjan. Il s’agit particulièrement d’une asymétrie d’informations entre acheteurs et fournisseurs. Les fournisseurs ne sont pas informés des opportunités et les acheteurs peinent à identifier les fournisseurs capables de leur apporter ce dont ils ont besoin. On relève par ailleurs des faiblesses dans l’offre locale, notamment l’insuffisance des fournisseurs locaux à répondre aux besoins des acheteurs et de leurs clients en termes de qualité, de volume, et de viabilité’’, a-t-il expliqué. Poursuivant, il a tenu à préciser que l’initiative de la SFI d’accompagner le secteur à travers le programme du tourisme régional de l’Afrique de l’ouest, vise à approfondir la collaboration avec les grandes enseignes du secteur afin d’accroître la part locale des approvisionnements dans les filières des fruits et légumes, de la viande et des cosmétiques identifiées comme présentant un fort potentiel’’. 

A sa suite, Madame le Secrétaire exécutif du Comité de Concertation Etat/ Secteur Privé (CCESP), Mariam Fadiga Fofana a exprimé le soutien et l’engagement de l’Etat ivoirien à accompagner cet appui de la Société Financière Internationale (SFI). « L’ambition du gouvernement est d’accroître la part de la production nationale dans l’approvisionnement du tourisme d’affaire et de la grande distribution par le biais d’une approche d’assistance technique pour des partenariats commerciaux fructueux avec les grandes enseignes. Cette ambition passe d’une part, par la mise à niveau de l’offre locale au standard de variété de qualité, de quantité, de régularité et de traçabilité des acheteurs et d’autre part par l’établissement de prix et de délais de paiement qui leur garantissent une marche bénéficiaire convenable et adaptée » a-t-elle ajouté. Elle a également réitéré l’engagement du CCESP à être à l’écoute permanente de l’ensemble des parties impliquées, à rechercher les solutions visant à stimuler le développement des pme et à favoriser la relation commerciale avec de nouvelles enseignes.
La représentante du Ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME, Madame Mariama Koné à quant à elle, encouragé les fournisseurs à s’inscrire dans ces initiatives qui leur permettront de ‘’développer des compétences au plan professionnel à travers qualité de leurs produits et services’’, avant de déclarer ouvert cet atelier.
Source : Abidjan.net